DIY

Done by myself – Le sac cabas (DIY)

DIY sac à paillettes, sac cabas

Vous avez surement reconnu ce modèle de sac à paillettes… Le fameux sac cabas d’une jolie marque en deux prénoms (VB pour les intimes !). Eh bien je ne suis pas peu fière de dire que c’est moi qui l’ai cousu !

Je vous en parlais ici, depuis ma participation à l’atelier de Mademoiselle Midinette à Reims, je suis très attirée par la couture, je regrette même de ne pas m’y être intéressée plus tôt !

Il y a deux mois, je me suis donc fixé un objectif un peu démesuré pour une débutante : réaliser entièrement un sac cabas à paillettes, comme celui de VB. Challenge ambitieux mais c’est aussi ce qui me plaît, ce serait moins intéressant s’il n’y avait pas de difficulté 😉

Evidemment, avant de me lancer dans l’inconnu, je me suis quelque peu renseignée et j’ai dû trouver un patron. Rien de plus facile : il suffit de taper « DIY sac cabas » sur google pour s’en rendre compte. Oui mais voilà, j’avais une idée bien précise du modèle que je voulais et j’ai dû faire pas mal de blogs avant de trouver mon bonheur. J’ai finalement choisi de m’inspirer de deux tutoriels que j’ai un peu arrangé à ma sauce : celui de My little Nath et By Amelo.

Côté fournitures, afin d’éviter l’achat compulsif lié à une potentielle lubie (oh ça m’arrive…), j’ai été sage et j’ai simplement emprunté la machine à coudre de ma sœur, j’investirai peut-être plus tard ! Pour les tissus, j’ai fait une expédition chez Mondial Tissus où j’ai trouvé de la toile de coton pour l’extérieur et la doublure (tissu assez épais), et de la vliseline pour rigidifier les côtés et le fond du sac. Enfin, pour le ruban à sequins (paillettes), j’ai trouvé mon bonheur sur a little mercerie.

Pour la réalisation, je ne vais pas refaire les tutos de By Amelo et My Little Nath qui sont très complets. En revanche, je vais vous donner quelques conseils pour réussir ce DIY.
Je précise d’ailleurs que je me suis affranchie de la partie toile cirée grâce à la vliseline que j’ai fixée directement sur le tissu extérieur.

La partie qui va suivre s’adresse tout particulièrement aux débutantes et vous évitera peut-être de faire les quelques erreurs que j’ai moi-même commises.

Pour commencer, si comme moi vous n’êtes pas à l’aise à l’idée de découper et coudre directement le tissu tout beau tout neuf, je ne peux que vous conseiller de fabriquer un prototype. Pour ma part, j’ai récupéré des chemises trouées que Mister R allait jeter et j’ai réduit les mesures par 3. Cela m’a permis de comprendre le montage et de me faire la main sur la machine car coudre droit n’est pas si aisé. Au final, ce « brouillon » étant concluant, j’étais rassurée et je me suis lancée.

Voici les étapes qui m’ont donné du fil à retordre… :

Les mesures des patrons et les marges de couture : Je recommande fortement d’être très attentif à cela du début à la fin pour éviter tout décalage disgracieux (ce fut mon cas). Personnellement, j’ai suivi entièrement les mesures et marges indiquées par By Amélo, mais je n’ai pas été assez précise sur la couture des anses sur le sac extérieur. Il y a donc un léger décalage de positionnement visible.

Les anses : J’ai choisi l’option du blog My Little Nath qui m’a évité de devoir retourner les anses en cousant les paillettes de manière à cacher l’ouverture.
Très important aussi : comme indiqué sur le patron de By Amélo, pensez bien à ne pas les coudre jusqu’en haut du sac, il faut laisser une petite marge, vous comprendrez pourquoi dans le paragraphe suivant.

Montage final : J’ai eu bien du mal à saisir comment assembler la doublure et le sac extérieur ! Cette partie, pourtant cruciale, reste assez floue sur les différents tutos qui existent.
Pour apporter ma pierre à l’édifice, je vais tenter de vous l’expliquer avec mes mots : la doublure doit être à l’endroit et le sac extérieur à l’envers. Placez les anses à l’intérieur du sac extérieur puis mettez-y la doublure. Cousez sur la partie haute pour les solidariser en laissant une ouverture de 15 cm environ et en prenant garde de ne pas prendre les anses. Soulevez (sortez) la doublure hors du sac et laissez-la de côté un instant. Par l’ouverture laissée, retournez le sac extérieur délicatement pour ne pas abîmer les paillettes (la vliseline rend la tâche un peu plus difficile).
Le sac extérieur est donc maintenant à l’endroit, il ne vous reste plus qu’à y entrer la doublure que vous aviez soulevée. Dernières étapes : surpiquer* le tout à 1 ou 2 mm du bord, cela refermera l’ouverture que vous aviez laissé. Et finissez les coutures des anses jusqu’en haut.

*Surpiquer est un terme technique qui désigne une couture qui se voit, tout simplement.

DIY sac cabas

Et voilà… it’s done !

J’avais lu sur un blog qu’on ne peut pas espérer réaliser ce sac en débutant en couture, la preuve que si !
Même s’il n’est pas parfait, avec un peu de patience et de motivation, c’est à la portée du plus grand nombre.

En toute transparence, j’y ai bien passé 3 jours au total : pas mal d’erreurs, découdre, recoudre, régler les bugs de la machine… Mais c’est tellement prenant et on a tellement envie de voir le résultat final que ça passe très vite.

Qui va se lancer ?

cuisine

Recette de cookies moelleux au chocolat

Cookies moelleux chocolat

Il fait bien gris en ce 13 juillet, je n’ai pas posé de RTT et je profite donc de la pause déjeuner pour partager THE recette de cookies moelleux au chocolat.

Pour moi, rien ne vaut les cookies faits maison, pas même ceux de chez Starbucks ou Pepperidge farm (et pourtant, la barre est haute !).
En parcourant Hellocoton, je suis tombée sur le joli blog de My French Bakery et sa recette de cookies généreux au chocolat m’a tout de suite fait de l’œil.

Je l’ai donc testée et je n’ai pas été déçue, Mister R. non plus : des cookies craquants, moelleux à cœur et un goût proche d’un brownie au chocolat… Miam ! Vous êtes tentés ? Voici la recette de Marie* :

Pour environ 25 cookies :
– 200 g de chocolat en morceaux
– 45 g de beurre doux
– 2 œufs
– 120 g de sucre roux
– 1 cuillère à café d’extrait de vanille liquide
– 1/2 cuillère à café de levure chimique
– 1/2 cuillère à café de sel
– 150 g de farine
– 150 g de pépites de chocolat (que vous pouvez, bien entendu, réaliser vous-même)

Préchauffez le four à 180°C

Faites fondre le chocolat avec le beurre au bain-marie ou au micro-ondes, mais jamais directement sur le feu ! Réservez.

A part, fouettez les oeufs, le sucre et la vanille au batteur ou robot jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume. Si vous avez des plus gros bras que moi, vous pouvez aussi le tenter à la main sans risquer les courbatures (ça m’est déjà arrivé… eh bien oui, c’est physique quoi !)
Ensuite, versez-y le mélange chocolat/beurre et fouettez doucement à la main.

Ajoutez la levure et le sel, puis progressivement la farine et mélangez délicatement jusqu’à ce que tout soit complètement incorporé, mais pas davantage.

On termine la préparation en ajoutant les pépites de chocolat.

Pour la cuisson, préparez vos plaques en les recouvrant de papier sulfurisé. Si vous n’en avez qu’une (comme moi), il faudra prévoir plusieurs fournées.
Munissez-vous d’une cuillère à soupe pour former des boules de pâte à cookie, et déposez-les sur la plaque.
Pensez à bien les espacer car la pâte va beaucoup s’étaler pendant la cuisson.

Enfournez pendant 10 à 15 minutes. La cuisson est terminée quand les cookies sont craquants dehors et fondants à coeur.
Laissez-les ensuite refroidir avant de vous jeter dessus déguster :)

*Pour d’autres recettes de cookies ou autres gourmandises, je vous invite à découvrir le blog de Marie en cliquant ici : My French Bakery

lifestyle

De vuelta

Me revoilà après une longue absence. En effet, le rythme de ces dernières semaines a été particulièrement intense : beaucoup (trop) de travail et de transports, un déménagement à Paris imminent qu’il a fallu préparer (et ce n’est pas fini!), et puis quelques jours de vacances bien méritées…

Bref, j’ai dû mettre de côté la partie blogging un petit moment, mais je devrais avoir plus de temps désormais.

Pour revenir très brièvement sur ces dernières semaines :

– Après-midi créative –

blog beauté

Il y a quelques temps, Oh my blog events était à Reims et j’ai eu le plaisir d’y participer aux côtés d’une quinzaine de blogueuses. Au programme : de belles rencontres et 3 ateliers DIY dirigés par des ambassadrices au top.

Amélie, qui nous a d’ailleurs accueillies dans ses supers locaux,  nous a initiées à la couture et nous a aidées à confectionner une jolie trousse en un rien de temps. Avis aux rémoises : je vous recommande vivement ses ateliers que vous retrouverez sur le site de Mademoiselle Midinette

Nous avons également participé à un atelier d’art floral au cours duquel chacune a pu créer une bague… végétale! C’est Laetitia de Florésie qui est à l’origine de cette idée originale. Si vous recherchez un prestataire fleuriste pour vos événements (mariages, baptêmes… ou même tout simplement pour un cours d’art floral), n’hésitez surtout pas à la contacter. Allez jeter un coup d’œil à ses superbes ses compositions !

La dernière activité de scrapbooking, était animé par Alisson du blog mariage Instant 2 bonheur, grâce à qui l’événement Oh my blog Reims a pu voir le jour. Dans une ambiance très bon enfant, nous avons réalisé un calendrier personnalisé à l’aide des différents outils et accessoires (dont le fameux scalpel ;). Cette créatrice intervient également pour les événements particuliers (papeterie, conseils, ateliers…), découvrez son univers ici : www.aufildevosreves.com

– Des pieds acidulés –

blog lifestyle
Les beaux jours sont enfin là et j’avais très envie de couleurs. J’ai déniché cette petite paire de ballerines oranges acidulées chez Primark pour trois fois rien.

– 3,2,1, cousez ! –

Ma dernière lubie depuis l’événement Oh my blog Reims ? Coudre! Merci Mademoiselle midinette…

J’ai dernièrement emprunté la machine de ma sœur avec un objectif très ambitieux : me lancer dans la réalisation d’un sac cabas. La suite au prochain épisode ^^

– Un bain de soleil –

image1
Je vous laisse sur cette photo de la plage idyllique d’Es Trenc à Majorque. J’ai passé quelques jours très agréables sur cette île fin mai : le plein de soleil pour patienter jusqu’au prochaines vacances.